Une géologie diversifiée et unique

Le "Grand Site Cap d’Erquy- Cap Fréhel" présente un patrimoine géologique unique qui participe à l’originalité de ses paysages et de son littoral. Ce patrimoine contribue à l’identité du territoire et est l’une des clés pour comprendre son histoire.

 

Spécialiste ou simple amateur, le territoire du "Grand Site Cap d’Erquy-Cap Fréhel" vous réserve de belles découvertes et observations géologiques.

 
  • Falaise du Cap Erquy

    jeudi 14.04.2011 - 16:53

    Une formation géologique portant le nom du territoire...

    Le Grand Site Cap d’Erquy-Cap Fréhel abrite une formation géologique unique au monde qui, par ses particularités, a pris le nom des communes sur lesquelles elle se trouve. Il s’agit du grés rose d’Erquy-Fréhel. Formée il y a 470 MA, cette roche sédimentaire nous raconte un épisode inéluctable d’une chaîne de montagne : son érosion. Sa couleur, son aspect et son usage local font de cette roche, un élément identitaire du Grand Site.    
  • mercredi 13.04.2011 - 16:26

    La Diorite, le socle des grés roses

    En arrivant, par la baie de la Fresnaye, au pied de Fort la Latte, on découvre un monument imposant, face à la mer, assis sur un promontoire de diorite. Cette roche magmatique plutonique formée il y a 580 Ma, compose la majeure partie du sous-bassement du Cap Fréhel et a servi de socle au dépôt des grés roses.    
  • mardi 12.04.2011 - 16:26

    Des filons de Dolérite

    La couleur dominante des deux caps est le rose et la végétation dominante, la lande. Mais quand on regarde de plus près, sur les falaises, les hauts de plages ou dans la lande, on comprend qu’il y a des nuances. Ces nuances sont liées aux filons de dolérite qui ce sont formés il y 310 MA. Ils proviennent d’un magma qui s’est infiltré dans des fissures et s’est cristallisé en se refroidissant, lorsque l’Afrique est rentrée en collision avec l’Europe.    
  • Pointe de la Heussaye

    lundi 11.04.2011 - 16:52

    Un volcan sous-marin...

    La pointe de la Heussaye, qui ferme, au sud, le port d’Erquy, est l’un des plus beaux exemples de série volcanique dans le Massif Armoricain. Datant de 608 MA, elle nous replonge à l’époque où le premier continent armoricain, partiellement recouvert par l’océan, se fissure, laissant le passage au magma basaltique. Du Trégor à la baie de Saint Brieuc, des volcans s’édifient, envoyant dans les airs des projections de toutes sortes et émettant des coulées dont certaines sont sous marines.    
Retour haut de page
Rappel des bases géologique